ARTICLE

ARTICLE
Mathématicien plasticien, nous pourrions effectivement inventer un nouveau titre pour le travail que nous propose Dominique André. Issu d’une dynastie de restaurateur d’objets d’art, l’inventivité est dans ses gènes pourrions-nous dire. Et pourtant : c’est
dans une discipline différente, celle de la sculpture, que va s’inscrire cet artiste complexe.
Mêlant les surprises de la mathématique à une grande sensibilité des matières et à une conscience des couleurs dans l’espace, Dominique André nous confronte à des créations où paradoxalement de ce que nous nous imaginons d’un travail de sculpture, le vide l’emporte sur la matière. Parlant de ses oeuvres, l’artiste nous dit de chacune qu’elle est « une promenade à travers
l’espace et le temps sachant que les courbes sont engendrées par le déplacement homologue d’une
génératrice sur deux matrices non coplanaires ».
Ainsi, quoique le sous-titre du faire de l’artiste puisse nous paraître obscur, ou du moins, fort technique ; il reste que par son faire nous sommes touchés. C’est bien l’expression de la rigueur mathématique dans des matériaux quotidiens aujourd’hui : la matière est résolument moderne (Résine polyester et acrylique, fibre de verre) quand la couleur, unie, nous rappelle la tradition de l’art contemporain des monochromes.
Ayant au profit de ses études de médecine abandonné la sculpture pour un temps, nous trouvons dans ces travaux issus de la recherche d’un actuel retraité pourtant la fraicheur et une passion des premières heures. Mêler la plus dure des sciences à la presque indéfinissable discipline des hommes, perpétuées l’unes comme l’autre depuis plusieurs millénaires ; tel semble être le défi que
relève avec brio dans ses oeuvres Dominique André.
Pour en Savoir plus : WEBSITE / artmajeur.com/artconcret













    A propos

    Dominique ANDRE est un sculpteur français résidant à Bordeaux. Il travaille sur le thème constructiviste de la paraboloïde hyperbolique qui peut s’écrire sous forme conceptuelle (x/a)2-(y/b)2-z=0, mais sa recherche porte sur une concrétisation et une association de ces formes mathématiques pour y trouver rythme, danse, mouvement et poésie.